Quelques explications à propos de … l’Art Nouveau.

Longtemps considéré comme désuet, l’Art Nouveau retrouve peu à peu ses lettres de noblesse. Alors que de nombreux édifices de ce style telle la Maison du Peuple de Bruxelles créée par Victor Horta et inaugurée en 1899, ont été démolis au nom de la sacro-sainte modernisation de la capitale, d’autres ont été sauvés et réhabilités par des amoureux du « Beau ». Actuellement, de nombreux circuits de visite habilement construits, permettent, aux personnes admiratives ou curieuses, de découvrir ce style qui s’est développé dans toute l’Europe et aux Etats – Unis à la fin du 19è et au début du 20è siècle.

Ci-dessus : Bruxelles (Strauven) , Barcelone (Gaudi) et Paris (Guimard).

Historique.

L’Art Nouveau glorifie le lien entre l’Art et la nature et s’inspire des formes dynamiques, élégantes et sinueuses du monde végétal en réaction aux styles académique, éclectique ou néogothique plutôt rigides qui étaient de mise au 19è siècle.  De plus, des matériaux modernes tels le fer, le verre et même le ciment, font leur apparition. Ils sont largement utilisés pour alléger les structures, pour proposer des éléments décoratifs ou architecturaux aux formes végétales aériennes ainsi que pour sublimer la linéarité de certaines surfaces.

Ce courant particulier touche l’entièreté de la palette des Arts. L’architecture, la peinture, la sculpture, le vitrail, le mobilier, les affiches, les bijoux, les objets usuels, tous sont marqués par cette empreinte, unissant la fonctionnalité à l’élégance et l’inventivité des formes.

Avec lui, nait ce qu’on nomme actuellement « Design ». Autrement dit, la réalisation d’ustensiles d’usage courant et accessibles à tous, en leur conférant beauté, originalité tout en respectant leur utilité.

Des sgraffites ou fresques affirmées par un trait creux animent certaines façades plus simples tandis que d’autres présentent une profusion de volutes et d’autres décors telle celle de l’ex magasin Old England à Bruxelles, devenu le MIM (Musée des Instruments de Musique).

Cet édifice est l’œuvre de l’architecte belge Paul Saintenoy, artiste auquel l’avocat montois Léon Losseau fera appel pour rénover sa maison à la rue de Nimy. Il y apportera tout le confort moderne sans oublier de somptueux décors Art Nouveau dont certains seront encore magnifiés par Emile Gallé, artiste incontournable de l’Art Nouveau.

Maison Losseau.

 

Inscrite sur la Liste du Patrimoine exceptionnel de Wallonie, la Maison Losseau est le seul immeuble Art Nouveau de la Ville de Mons et sa visite mérite le détour. Transmis par son propriétaire à la Province de Hainaut dans le but d’y maintenir un foyer de culture, elle abrite actuellement un Centre de Littérature, un Centre d’interprétation ainsi que des salles d’expositions temporaires. Sa bibliothèque riche de 100.000 ouvrages regorge de trésors dont, notamment, l’édition originale d’Une Saison en Enfer de Rimbaud. D’autre part, le Centre dispose d’une foisonnante production littéraire, véritable mine d’informations sur la géographie, l’histoire et le folklore de notre belle Province. En été, le jardin accueille une guinguette littéraire.

Si la façade du bâtiment est restée assez austère, l’intérieur est un ensemble des plus harmonieux et des plus représentatifs de cet Art. Venez le découvrir car il est ouvert au public du mercredi au dimanche ou lors d’activités plus spécifiques, comme celle citée ci-dessous.

 

Lors de la Nuit des Musées, le 18 octobre prochain, de 19h00 à 1h00 : « Pleins feux sur Léon Losseau ! »

hdr

Les décors Art Nouveau de ce magnifique édifice seront sous le prisme des sunlights. L’ambiance particulière de ce lieu vous communiquera une délicieuse sensation d’évasion et vous transportera dans un bain magique de sons et de lumières !

De plus, pour les petits et les grands, le Centre de Littérature hainuyère vous proposera une série d’ateliers ludiques autour des contes. Une conteuse proposera un moment d’évasion et tentera d’éveiller la curiosité littéraire des enfants (durée maximale : 15 min).

Au cours de la soirée, l’équipe du Centre de Littérature vous informera sur les activités et les animations du centre. Une occasion en or de s’asseoir autour d’une table et de discuter. De petits jeux de société seront également mis à votre disposition tout au long de la soirée.

20190411_160829

Dans le foyer, un bar et une petite restauration seront à votre disposition pour vous réchauffer.

Infos pratiques :  n°39 rue de Nimy – 7000 Mons.
reservations.losseau@gmail.com
tél : +32(0)65.398.880

Références :

th6b8d85o1.jpgOutre les références notées dans cet article, ont été utilisés les ouvrages suivants :

  •  « L’Art Nouveau », Génie de l’Art, Editions Place des Victoires, 2019, 302p.
  •  « Le Bruxelles de Horta », F.Aubry, Ch. Bastin et J.Evrard, Editions Ludion, 2007,135p.
  •  « Chefs d’œuvre de l’Art Nouveau à Bruxelles », Ch. Mesnil, Editions Aparté, Bxl, 2009, 222p.

Bijoux Art Nouveau.

Si vous aimez le style Art Nouveau et surtout ses parures ou ses joyaux, une jeune artiste belge, Aurélie Patte, a repris les standards de l’époque et a sorti plusieurs collections dans ce style mis au gout du jour. Peut-être trouverez-vous votre bonheur en consultant son site : Bijoux Nova. Laissez-vous tenter !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s