Lu et approuvé : La Chambre des merveilles.

Louis a douze ans et c’est un petit garçon comme beaucoup d’autres.  Enfin, à la différence près qu’il ne connaît pas son père et que sa mère est tellement impliquée dans son boulot qu’elle ne lui accorde qu’une attention souvent distraite. S’ajoutent au décor une grand-mère adorable mais en conflit permanent avec sa fille et Isadora, son amoureuse secrète.

CDM4

Un accident de skate-board va bousculer le petit train-train bien établi de la famille puisque Louis se retrouve dans le coma et sa maman sans emploi. Le coma de Louis se prolonge et ne montrant aucun signe encourageant de vouloir revenir à la vie, le pire est envisagé et une date est fixée au-delà de laquelle le traitement sera interrompu.

De manière fortuite, Thelma va découvrir un carnet caché sous le lit de son fils dans lequel Louis a indiqué tout ce qu’il souhaitait réaliser avant de mourir. Toutes les choses merveilleuses qu’il voudrait faire. Eh oui, un peu comme s’il s’y attendait.CDM5

 

Plutôt que de rester auprès de son fils à lui tenir la main jusqu’à la date fixée par l’équipe médicale, Thelma va, un par un, réaliser chacun des rêves de Louis en les lui faisant vivre par tablette interposée depuis sa chambre baptisée «Chambre des Merveilles», ne sachant même pas s’il y est un tant soit peu réceptif.

CDM2

Il ne s’agit, bien sûr, que d’un roman et les aventures seront plus folles les unes que les autres comme l’irruption dans la loge de Maître Gims, la visite de Tokyo, le stage de football avec Edgar et Isadora, mais aussi la rencontre avec son père. Enfin presque …

De chapitre en chapitre, Elsa nous conte les aventures qu’elle mène tambour battant, nous fait part, tantôt de son découragement face à l’ inertie de Louis, tantôt de son espoir de le voir reprendre vie, mais aussi de ses doutes lorsqu’elle semble percevoir un tout petit signe de sa part.

Et, de fait, elle ne se trompe pas ! Car dès le chapitre suivant, Louis nous raconte son «vécu» de l’état comateux. Et par là même, nous fait part de son instinct de survie qui est bel et bien présent, de son admiration pour sa mère et pour le courage dont elle fait preuve, de son bonheur de la savoir vivre tant d’aventures à sa place et de sa joie de la voir s’extirper de situations des plus cocasses.

Belle leçon d’optimisme donc puisque découleront de cette histoire : réconciliation, pardon, partage, tendresse et évidemment amour, amour et encore amour.

CDM3

Tantôt comique, souvent émouvant, parfois utopique mais poussant à la réflexion, une merveilleuse lecture de vacances.

« La Chambre des Merveilles » a obtenu le Prix des Lecteurs Sélection 2019.

CDM1

 

2 réflexions au sujet de « Lu et approuvé : La Chambre des merveilles. »

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s