Si vous n’étiez pas là : compte-rendu de l’atelier jardin sur : le danger des Pesticides

Ce vendredi, la bibliothèque accueillait à nouveau Philippe Wasterlain, ingénieur agronome, qui venait nous parler cette fois des pesticides et de ses dangers.

Pest3Pest1

 

Si les pesticides  sont des produits chimiques destinés à la protection des cultures et des récoltes, il tient son origine de la « peste » de Bombay en 1897.

Nous sommes bien d’accord pour dire qu’il y a tout lieu d’être sceptique aujourd’hui quant à leur utilisation. Toutefois, l’emploi de ces substances ont autrefois permis l’accroissement des rendements agricoles évitant ainsi des périodes de disette supplémentaires.

Les pesticides sont répertoriés comme suit :

  • Les insecticides : destinés à lutter contre les invertébrés ayant trois paires de pattes comme les cafards, moustiques, pucerons, mouches, guêpes et autres ….poux.
  • Les fongicides : destructeurs de champignons.
  • Les herbicides : éliminant des plantes poussant en certains endroits inappropriés comme le trèfle dans les pelouses.
  • Les acaricides : tueurs des invertébrés à huit pattes comme les adorables araignées.
  • Les rodenticides appelés aussi raticides qui ne laissent aucune chance de survie aux rongeurs.
  • Les molluscicides : exterminant les escargots et les limaces.
  • Les biocides : anéantissant la vermine des maison.

 

Il serait utopique de penser que ces produits sont cantonnés aux différents contenants que nous connaissons (bombes, aérosols,….). L’air et l’eau se chargent, en effet,  de les véhiculer vers les régions lointaines ou les nappes phréatiques.  Leur composition chimique les assure d’une très longue vie . Ainsi dans les sols, ils ne sont pas dilués et s’y maintiennent  de nombreuses années au contraire des produits naturels qui sont facilement éliminés.

Pesticides3

A noter que le lait maternel,  chez toutes les mamans du monde, est aujourd’hui encore contaminé par le DDT alors qu’il n’est plus utilisé depuis bientôt 50 ans.

Pesticides4

Répercussions  :

Suite aux catastrophes telles Seveso en 1976 ou encore Bhopal en 1984 sont apparues les conséquences néfastes de l’utilisation de ces produits .

Des perturbations des systèmes endocrinien et immunitaire ainsi que du nombre de cancers y compris chez l’enfant ont été observés.

De plus récentes études confirment les perturbations du fonctionnement de la thyroïde notamment chez le fœtus au début de sa conception. Le nombre de cas d’enfants autistes, souffrant du manque d’attention ou d’hyperactivité a fortement augmenté. Le QI moyen est en diminution.

Pesticides5

Le lymphome non hodgkinien ainsi que la maladie de Parkinson sont aujourd’hui reconnus comme maladies professionnelles chez les agriculteurs français. Le nombre de cancers de la prostate chez les cultivateurs de bananes a explosé.

Des dégâts sont aussi observés chez certains animaux : malformations faciales chez les chimpanzés nourris avec du maïs, développement ralenti des poissons coralliens, diminution de la population des alligators, échouement des dauphins, réduction des populations d’abeilles et cette liste n’est malheureusement pas exhaustive.

Pest2

Protection  :

Au niveau législatif, la réglementation REACH  Registration, Valuation, Authorisation and Restriction of Chemicals» (Enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des substances chimiques) est entrée en vigueur le 1er janvier 2007 dans toute l’Union européenne. A charge pour les entreprises d’identifier et de gérer les risques des substances qu’elles fabriquent sous peine de devoir en modifier la composition.

Çà, c’est la règle…..

Qui bien évidemment est  contournée. Ainsi, certains fabricants qui se voient interdire la fabrication de certaines substances en pulvérisation, les fabriquent en poudre. Ces poudres vont bien évidemment être analysées, mais l’étude va durer 10 ANS, temps durant lequel le produit continue à être vendu !

Comment éviter ces désordres :

Manger bio est bien évidemment conseillé d’autant certains magasins proposent aujourd’hui un vaste choix de produits.

Les aliments emballés ou conservés dans des matières plastiques sont plus nocifs et donc à proscrire.

Privilégier les produits riches en tanins et polyphénols (végétaux) comme les salades, choux, brocolis, oignons, haricots, agrumes, myrtilles, cassis, groseilles, airelles mais aussi le thé, le café la cacao et ….. le vin.

L’emploi de cosmétiques est à éviter, leurs composants présentant de nombreux dangers.

Dans le même esprit, les procédés de fabrication des vêtements doivent nous inciter à les laver avant de les porter.

Enfin, l’utilisation de produits naturels peut nous apporter des solutions à long terme.

Les cristaux de soude, l’acide citrique, l’acide oxalique, la terre de diatomées et le blanc de Meudon sont autant de remèdes pouvant être utilisés quotidiennement sans effet néfaste.

Pesticides6

Monsieur Wasterlain termina d’ailleurs la conférence en nous faisant part de bon nombre de ses secrets destinés à l’entretien de nos maisons et au bien-être de nos jardins.

 

Pour aller plus loin : Cultivons les alternatives aux Pesticides, Jacques Caplat. (livre disponible à la bibliothèque de Morlanwelz)

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s