Santé et bien-être… Quelques explications à propos de la pensée positive

De quoi s’agit-il?

51YOvHU3CPL._SX348_BO1,204,203,200_La pensée positive désigne un mouvement pseudo-scientifique créé en 1952 par le Pasteur Norman Vincent Peale. Elle se base sur l’autosuggestion. Elle peut nous aider à devenir optimiste en toutes circonstances ce qui nous permettrait d’atteindre le bonheur, voire même d’influencer «le destin».

Ce mouvement a ainsi donné naissance à la « Loi d’Attraction », une conception ésotérique proche de la pensée magique.

couverture_coueLa pensée positive n’est pas un concept nouveau. La « méthode Coué », mise au point par le pharmacien et psychologue Français Emile Coué, a été présentée pour la toute première fois en 1926 dans l’ouvrage «La maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente». C’est une méthode thérapeutique fondée sur l’autosuggestion et qui a pour objectif de faire adhérer la personne aux idées positives. En répétant une vingtaine de fois par jour des messages positifs du type «Je suis heureux » ou «Je vais de mieux en mieux », l’individu est censé accéder au bien-être et atteindre une santé optimale.

Caractéristiques.

approval-15914_960_720La pensée positive est étroitement liée à la notion d’optimisme. Une personne qui perçoit le monde de manière positive et qui voit le «bon côté des choses» se sentira en meilleure santé mentale et physique qu’une personne anxieuse, voire déprimée, qui pense négativement.
La pensée positive permettrait d’atteindre un bien-être général, elle rendrait également plus performant et augmenterait les chances de réussite dans la vie professionnelle et personnelle.

La pensée positive n’est pas un concept inné. Il est indispensable d’effectuer un travail sur soi-même pour réussir à l’assimiler. Les pensées négatives sont souvent très profondément ancrées dans notre cerveau. C’est la raison pour laquelle la pensée positive est une vraie rééducation cérébrale.

Comment s’y prendre?

Il est indispensable d’apprendre à créer des pensées et des émotions positives.

terrorist-2481808_960_720

  • Face à une situation difficile, il faut se dire «Je vais atteindre mes objectifs», «Je peux le faire facilement » ou «Je crois en mes capacités ».
  • Les phrases construites dans une forme positive et formulées au présent de l’indicatif doivent être préférées aux phrases à connotation négative et formulées au futur simple. Il vaut mieux dire « Je réussis petit à petit à diminuer la cigarette» plutôt que «Je ne fumerai plus».
  • Il s’agit ensuite de répéter régulièrement ces pensées positives afin de les intégrer, petit à petit, au subconscient.

Principes fondamentaux.

L’autosuggestion ne suffit pas, la pensée positive repose sur 2 autres principes fondamentaux.

emoticons-150528_960_720L’émotion. Ressentir des émotions positives (joie, satisfaction, humour, amitié, amour…) pendant la formulation permet de renforcer les pensées positives.
La conviction. Se convaincre de la véracité des formulations facilite l’intégration des pensées positives. Il est indispensable de croire en ce que l’on dit ou pense, tout comme un acteur rentre dans la peau de son personnage et convainc le public.

Bienfaits de la pensée positive.

  • La pensée, c’est de l’énergie. L’énergie positive de ma propre pensée transforme le monde dans lequel je vis. Louise Hay, dans son best-seller « Transformez votre vie », évoque la puissance des affirmations.
  • La pensée positive est également créatrice. Dans son livre « Le secret », Rhonda Byrne explique qu’une pensée positive crée un retour positif : c’est la « Loi d’Attraction ». C’est une loi naturelle et universelle qui n’a pas de jugement, elle ne fait que répondre à la vibration que vous émettez à travers vos pensées répétitives.
    Elle fonctionne sur le principe que toute énergie attire des énergies similaires. Le négatif attire le négatif et le positif attire le positif. L’Univers capte notre esprit subconscient, et nous recevons des expériences de vie en adéquation avec ce nous pensons.opposites-3808487_960_720

Comment utiliser efficacement la pensée positive?

La pensée positive peut être un outil extraordinaire dans l’accomplissement de nos objectifs de vie. Cependant, elle a ses limites. Mal utilisée, elle peut devenir parfois nuisible à notre estime personnelle.

Le problème avec les méthodes traditionnelles de la pensée positive et d’autosuggestion consciente, c’est qu’elles font principalement appel à notre esprit conscient (10% de notre esprit) et qu’elles négligent notre subconscient qui occupe pourtant 90% de notre esprit total.

En bref, si vous faites de l’autosuggestion consciente qui va à l’encontre de votre programmation subconsciente (donc à l’encontre de vos valeurs personnelles), vous n’arriverez pas à croire aux suggestions et si vous n’y croyez pas, cela ne se produira pas!

thumb-1027595_1280Afin que vos pensées positives vous soient profitables, vous devez plutôt les transformer en automatismes en les faisant passer définitivement au niveau subconscient. Autrement dit, vos pensées positives doivent faire partie intégrante de votre programmation mentale subconsciente, de manière à ce qu’elles puissent travailler en arrière-plan pour vous, 24 heures sur 24, sans que vous n’ayez continuellement à y mettre d’effort conscient.

Difficultés rencontrées.

tennis-1381230_960_720Cependant, ce n’est pas toujours facile d’y parvenir. Au contraire, Daniel Wegner, professeur de psychologie à Harvard, suite à certaines expériences, a conclu que la tentative de supprimer une certaine pensée conduit à une intensification de celle-ci. Ce phénomène porte le nom d’« effet rebond ».

Mal utilisée, la pensée positive peut également créer un sentiment d’obsession ou de culpabilité. Ilios Kotsou écrit qu’un bon moyen de se créer une obsession est de porter exagérément attention

  • à toutes nos pensées et d’en débusquer une qui nous rend honteux ou
  • à une pensée vraiment négative avec le sentiment de culpabilité,
  • comme par exemple : « je ne devrais pas avoir cette pensée, pourquoi je n’arrive pas à la maîtriser, je fais tout pour la contrôler mais je n’y arrive pas ».

Le même auteur ajoute que l’idéologie de la pensée positive peut faire reposer toute la responsabilité d’une situation sur l’individu au détriment des déterminants sociaux et du contexte et induire ainsi un sentiment de culpabilité difficile à surmonter. Car il est fortement conseillé de garder en mémoire que l’environnement dans lequel nous évoluons a un impact considérable sur nos vies.

Par ailleurs, faire de la pensée positive une idéologie risque de nous conduire à un état appelé « fusion cognitive ». Cet état intervient quand nous ne parvenons plus à nous distancer de nos états mentaux et à en devenir esclaves. Une pensée, une croyance, quand elle est prise au pied de la lettre, influence et modifie la perception de la réalité ainsi que nos comportements. Eure en fusion avec nos pensées rétrécit nos possibilités et entrave nos choix.

Conseils pour penser positivement.

La pensée positive, tout comme le sport ou la pratique d’un instrument de musique, ne s’acquiert pas en un claquement de doigts. Il faut un minimum d’entrainement pour exercer notre cerveau à penser « autrement ». Voici quelques conseils pour y parvenir plus facilement.

  • Faites place aux pensées et aux émotions positives, et ce, au quotidien, dans les moindres choses de la vie.
  • N’oubliez pas que chaque problème a une solution.
  • Entourez-vous de personnes positives.
  • Trouvez ce qui vous calme et ce qui vous réconforte afin de recharger vos batteries avant d’affronter une difficulté.
  • Apprenez à rire de vous.
  • Soignez votre corps et votre esprit car le sport, via les endorphines ou « hormones du bonheur », vous apportera une sensation de bien-être.

En résumé :

  • La pensée positive est une manière d’envisager la vie. En étant optimiste et en fuyant le pessimisme (et les pessimistes en particulier), vous avez de grandes chances de vivre d’une manière positive (l’inverse est aussi vrai).
  • Puisque l’on récolte ce que l’on sème, n’envoyez pas d’ondes négatives car, comme un boomerang, elles reviendront vers vous chargées d’encore plus de négativité. Plantez du positif est la seule solution, voyez le « bon côté des choses » pour obtenir de beaux fruits et ainsi une belle vie.
  • La pensée positive nous responsabilise en quelque sorte car nous prenons conscience que la façon dont nous vivons les événements de notre vie ne dépend que de nous.

Remarques.

  • butterflies-2713343__340La sophrologie est une des méthodes qui a pour objet de développer la pensée positive. Avec l’entraînement régulier de cette méthode, on apprend progressivement à découvrir tout ce qu’il y a de positif dans notre environnement et à mettre le négatif entre parenthèses. A découvrir : « Exercice de sophrologie: remplissez-vous de positif » .
  • La pensée positive ne doit pas être confondue avec la psychologie positive.  La pensée positive tire ses origines d’une série d’ouvrages rédigés par des non-spécialistes tandis que la psychologie positive est fondée sur une étude scientifique reproductible. Bien que la psychologie positive reconnaisse certains bienfaits de la pensée positive (meilleur moral, amélioration des performances, facteur de réussite…), elle prend également en compte, dans ses recherches, des effets de la pensée négative et des troubles psychiques (dépression, anxiété, traumatismes…) sur la santé et le comportement humain.

Conclusion.

Quelle que soit votre position actuelle, quels que soient vos rêves, c’est aujourd’hui précisément, le meilleur moment pour entamer un changement positif dans votre vie. Tous les outils sont à portée de main pour que vous puissiez atteindre vos objectifs.

girl-1258727_1280Dansez au rythme de la vie, vous constaterez alors combien vous étincelez, bien au-delà de ce que vous ne pouviez imaginer.

Vous serez alors la preuve vivante de l’extraordinaire pouvoir de la pensée positive. Vous pouvez le faire, vous en êtes capable, vous réussirez, vous le méritez !