Découverte insolite… La fontaine à Capias

Si vous suivez les actualités de Morlanwelz, vous n’êtes pas sans savoir que la fontaine à Capia, adossée au nouveau pavillon touristique de la Chaussée de Mariemont au numéro 71 , face à l’entrée Sud du Parc, a été inaugurée le 17 juillet dernier. Mais connaissez – vous son histoire?

20180804_184338Elle a été édifiée  dans les années 1765/66 en bordure du Chemin Saint Pierre qui reliait, à travers le Bois, le château de Mariemont à l’Abbaye de l’Olive. Elle porte plusieurs noms : fontaine de Montaigu, fontaine Sainte-Thérèse, ou encore fontaine à chapeau (à capia), car elle était surmontée d’un toit en forme de tricorne. Elle faisait partie d’un ensemble de trois, les deux autres étant l’Archiducale ou de Spa et celle de Roidemont. Elles sont les vestiges d’une époque  (XXVIIIe siècle) où Marie-Elisabeth, Gouvernante de nos Pays-Bas Autrichiens, a souhaité  faire de Mariemont une station thermale aussi célèbre que celle de Spa en province de Liège, et d’y adjoindre  un commerce d’eau en bouteilles. Les analyses avaient révélé que les eaux de la fontaine Ste-Thérèse étaient recommandées pour les personnes de santé délicate ; celles de la Fontaine de Spa,  pour les affections des reins et de la vessie et celles de Roidemont, réservées aux infections poitrinaires. L’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche est tentée par l’expérience et  de nombreux projets d’aménagement des lieux de cure sont entrepris. Malgré l’absence d’infrastructures réellement adaptées, quelques curistes, inconfortablement logés au château,  sont venus prendre les eaux et ont eu l’occasion de visiter la région. Quelques bouteilles ont également été vendues, mais en très faible quantité vu le prix exorbitant demandé pour leur achat. Malheureusement, la guerre de succession d’Autriche mit fin à ce rêve!

En 1893, Raoul Warocqué, nouveau châtelain de Mariemont, s’intéresse au passé de l’ ancien domaine royal. Il fait restaurer la fontaine archiducale ou de Spa qui occupe actuellement et ce, depuis 1953, une place au centre du fer à cheval dans la partie inférieure du Parc. Il déplace la fontaine SteThérèse du Bois de Mariemont et l’installe dans le parc, non loin des ruines du château de Charles de Lorraine où elle figure encore aujourd’hui, surmontée d’un petit toit rond ( en forme de chapeau = à capia ) qui la protège des intempéries.

Cependant, une fontaine connue sous le nom de « fontaine à Capias » (car couverte d’un toit triangulaire jusqu’en 1942) par les habitants de l’entité, a survécu dans le bois de Mariemont. Nombreux sont les Morlanwelziens qui, petits ou même plus grands, jouaient dans son bassin ou passaient à proximité au cours de promenades dominicales en famille. Malheureusement, elle sombra petit à petit dans l’oubli, envahie par la végétation qui doucement reprit ses droits et ensuite, fut saccagée par des vandales. Grâce au courage de bénévoles amoureux du petit patrimoine, les pièces du puzzle, pourtant bien abimées, sont dégagées, sauvées, nettoyées et reconstituées. La fontaine a retrouvé vie et elle nous offre, comme jadis, une eau cristalline et potable dont nous avons tant besoin durant cet été caniculaire.

9782930469393FS

Si vous voulez en savoir plus sur les trésors du parc de Mariemont, vous pouvez consulter ce très beau livre disponible à la Bibliothèque de Morlanwelz, ainsi qu’au Musée de Mariemont.

 

Pour découvrir le bref passé thermal du village, divers articles figurent sur  le site: www.morlanwelz.be/t_loisirs/tourisme/histoire/m-vandeneynde/mariemont-station-thermale