Silvain 8 ans : Ma balade sur le Canal du Centre

Rendez-vous au nouvel ascenseur de Strépy. J’ai bien peur de ne pas pouvoir participer à l’excursion, car la file pour les tickets est longue et nous n’avons pas réservé.

Deux bonnes nouvelles : il reste de la place et je rencontre un copain. Nous allons donc voyager ensemble sur le « Scaldis » notre bateau qui ronronne déjà.

Il fait très chaud, mais j’ai de l’eau et une casquette.

La dame qui nous guide nous explique la balade qui va durer deux heures trente et nous parle d’écluse et d’ascenseur hydraulique. Euh…..

Je comprends que je ne vais pas monter dans l’énorme champignon que l’on voit de partout dans la région.

Nous partons donc vers Mons mais nous tournons tout de suite à gauche pour prendre l’écluse de Thieu. C’est une écluse automatique. La manœuvre est difficile, car le bateau est presque aussi large que l’espace dans lequel il faut garer le bateau. Une énorme péniche passe derrière nous et nous pousse à l’intérieur. Je suis impressionné par le capitaine de notre bateau qui garde son calme pour nous y mener lentement.  Dès que le bateau est entré dans l’écluse, le niveau de l’eau est augmenté pour nous amener plus haut. Nous allons monter de 6,80 mètres.

Cent mètres plus loin, nous arrivons à l’ascenseur numéro quatre. L’autre partie du canal se trouve 17 mètres au-dessus de nous. Le bac dans lequel nous devons entrer mesure 45 mètres de long et 5,8 de large. Un autre bac lui aussi rempli d’eau se trouve à côté de nous et descend quand nous montons. C’est un pontier qui s’occupe de la manœuvre et bientôt nous sommes au-dessus de toits de maisons. J’aurais bien envie de me pencher, mais je dois rester assis.

Ascenseur4

 

Ca y est ! Nous sommes en haut et allons pouvoir naviguer tranquillement à côté de Monsieur et Madame Canard et leurs petits. Après le pont tournant et le pont-levis nous rencontrons aussi une famille de cygnes qui cherche un peu d’ombre.

L’ascenseur numéro 3 est déjà devant nous et nous visitons la salle des machines. Les outils d’entretien sont gigantesques et les roues qui brassent l’eau plus grandes que moi. Le mécanisme n’est pas facile à comprendre, mais notre guide nous explique très bien le fonctionnement des pompes et la projection d’un petit film  m’aide beaucoup.

Salle des machines

La visite se termine déjà et il est temps de reprendre le petit train qui nous ramène à la case départ.

J’attends avec impatience de pouvoir visiter l’ascenseur funiculaire lorsque les travaux seront terminés.

C’est que j’ai pris goût à l’aventure !

https://voiesdeau.hainaut.be/