Le Bois du Cazier

 

Les 7 et 8 août prochain auront lieu les commémorations du 62ème anniversaire de la tragédie du Bois du Cazier. Un moment exceptionnel, plein d’émotion, pour accomplir notre devoir de Mémoire.

 

 

Il y a bien longtemps déjà, j’étais une petite fille en vacances… « les grandes vacances ». Les habitudes familiales de l’époque faisaient qu’on mangeait assis à table et les enfants devaient se taire, surtout pendant le « journal parlé » à la radio. Un beau jour du mois d’août que se passe-t-il? Plus personne ne bouge, ne parle, les parents non plus et leurs figures sont blêmes, tristes, fermées, sans explications, Silence!. Un incendie faisait rage dans un charbonnage et beaucoup de mineurs étaient prisonniers, ensevelis au fond. Pendant de nombreux jours qui furent très longs, les vacances étaient finies car, à ce moment, sans bien comprendre pourquoi, l’ampleur de la catastrophe a ralenti toute expression des adultes qui écoutaient les informations. Les sauveteurs ne savaient pas atteindre les mineurs et c’est peu à peu qu’ils sont remontés à la surface, plus souvent morts que vivants!

En visitant le site du Bois du Cazier, on ressent encore toute la lourdeur de ce drame. Mais de nombreuses installations artistiques ainsi que les différents musées, font de ce lieux de mémoire un endroit où il est bon de se souvenir du passé pour envisager l’avenir.

Le domaine boisé y attenant, aménagé en parc semi-naturel, permet de découvrir un biotope particulier. Des sentiers de promenade, accessibles au public, sillonnent les trois terrils. Une drève de la mémoire plantée de douze essences végétales différentes, provenant des pays d’origine des mineurs décédés lors de la tragédie, achève de leur rendre hommage.

Nos « rendez-vous de l’été », des animations à vivre en famille ou entre amis sur le site de l’ancien charbonnage sont multiples. Chaque mercredi et vendredi de l’été à 13h30, venez découvrir le Bois du Cazier sous ses différentes facettes : histoire, musées, terrils, …

Le Bois du Cazier
  • Adresse: Rue du Cazier 80, 6001 Charleroi
  • Téléphone: 071 88 08 56
  • Site Web: leboisducazier.be

Nous vous conseillons la BD de Sergio Salma (papa de la série Nathalie) qui parle du quotidien des immigrés italiens dans les mines belges et qui a, en toile de fond, le drame de Marcinelle.

 

Marcinelle 1956 de Sergio Salma. Casterman, 2012. (Ecritures)