Ça se passe près de chez vous … Guérir, ensorceler.

Dans la mythologie ancienne, la notion de mal n’existe pas.

La bonne ou mauvaise idée des dieux en créant une « boîte » allait changer la donne. Pandore ouvrit la jarre,  et permit ainsi à tous les  soucis de s’en échapper.

Vint ensuite Eve, encore une femme, qui toucha à l’arbre du mal avec les conséquences que nous connaissons. Peut-on imaginer que sans sa gourmandise et sa curiosité dans le jardin d’Eden, le monde aurait été tout autre ?

La notion de bien a, quant à elle, toujours existé puisque, sans maux, le bonheur était présent jusqu’à la mort.

Avec l’apparition du mal, vient la nécessité de le guérir.  La médecine, les potions, médicaments ou autres remèdes peuvent s’avérer efficaces.

Les pouvoirs magiques, imaginaires ou encore les rituels peuvent prendre différentes formes :

Les masques, révélations de croyances en des esprits, sont dotés du pouvoir de guérison mais peuvent être vecteurs de mauvais sorts. Ils épousent des formes humaines, animales ou s’en éloignent complètement. Ils peuvent être discrets ou exubérants mais toujours majestueux.

20180615_155409

Les statuettes, baguettes, poupées Vaudou, tablettes d’imprécation, figurines d’envoûtement, démons, marionnettes, ceintures de chaman, manuscrit de guérison accompagné de son amulette sont autant d’objets ayant pour principale mission de guérir ou au contraire de faire fléchir et même détruire.

Témoins de rituels grandioses par leurs formes et couleurs, parfois sinistres ou terrifiants mais toujours interpellants vous transportent dans un monde de magie où les sensations fortes sont bien réelles.

20180615_160457

Bilal Bahir peintre et Aurel Quiros Miramontes, sculpteur, tous deux contemporains, apportent leur regard et complètent cette exposition de manière très personnelle.

L’exposition , organisée en collaboration avec le centre Albert Marius se tient au Musée international du Carnaval et du Masque à Binche du 24 mai au 19 août 2018 .

https://www.facebook.com/museeinternationalducarnavaletdumasque